La naissance de la dosette E.S.E.

Les premiers brevets de café emballé dans des filtres de papier, semblables aux sachets de thé, dataient de 1910 et étaient donc arrivés à échéance depuis longtemps, mais mon père avait besoin d’une machine remplisseuse pour doser le café moulu dans ces petits sachets. Il la trouva chez un américain, un certain Cyrus Melikian (1920–2008), qui est entré dans l’histoire en tant qu’inventeur du « vending ».

Il ramena la machine à « l'usine » (mon père l’appelait ainsi) et se mit à l’adapter jusqu’à ce qu’il ait réussi à faire ses dosettes, cette fois avec du café compressé grâce à un système qu’il breveta, le « pressoir rotatif », qui servait à comprimer le café sans qu’il ne se colle au pressoir.

Je me souviens bien de ces années, alors que j’avais quinze ans, quand mon père se donnait un mal fou à la maison le samedi après le déjeuner, pour faire un café avec notre première machine à espresso, sans jamais réussir à faire une mouture parfaite !

Mais pour arriver à la première machine à dosettes E.S.E. pour la maison, il faudra attendre dix ans, lorsqu’en septembre 1978, mon père lança chez Globus à Zurich, sa première machine à dosettes construite par la Turmix : une nouvelle ère commençait !

Tandis qu’Eric Favre était encore en train de mettre au point sa capsule Nespresso....
Tandis que Dino Macchi, avec sa Unoper était encore en train de développer la première capsule qui allait devenir Lavazza Point...