100% Coffea Arabica pour le café avec le « goût Amici »

C’est pour cette raison qu’en 1982, après des discussions à n’en plus finir, mon père accepta ma proposition d’éliminer le dernier résidu de Robusta (Coffea Canephora) qui restait dans notre mélange : je trouvais la puanteur du Robusta insupportable et j’avais raison. Depuis lors, le mélange Amici est composé exclusivement des meilleurs cafés Arabicas du monde. Et pour ceux qui ne croient pas que le Robusta sent mauvais, je leur conseille de se concentrer un instant sur leur organe olfactif et ils sentiront comme un mélange contenant du Robusta émane indubitablement une odeur de moisissure, de cave humide, de torchon mouillé: c’est dû à une molécule que l’Arabica ne contient pas, qui porte le nom mythique de ((-)-2-méthylisobornéol.


Moi je dis toujours que notre métier consiste simplement à savoir choisir le meilleur que la nature nous offre pour être ensuite capables, à travers les transformations comme le mélange, la torréfaction et l’emballage, de ne perdre en route aucune goutte de cette merveille que la nature nous a offert. Car ce n’est pas nous qui effectuons le miracle de l’excellence, mais le terroir dans lequel ces cafés sont nés : la terre, sa morphologie, sa géologie et sa composition minérale, la génétique des plantes, le climat, le travail soigneux des paysans qui le cultivent, le récoltent et le transforment en café vert. Quiconque se vante d’avoir des capacités et des secrets que lui seul connaît... vous raconte des bêtises.